[Série TV] The 100

Il y’a presque un siècle, la Terre a fut ravagée par un holocauste nucléaire. Les survivants, répartis dans une douzaine de stations spatiales, se sont depuis organisés et ont fondé l’Arche, une superstructure en orbite de la planète bleue.  Mais 97 ans plus tard, les ressources s’épuisent, et il faut trouver une solution…

Alors que des mesures drastiques sont prises – un adulte contrevenant à la loi sera condamné à la dérive, autrement dit la peine de mort -, le chancelier Jaha et son conseil se lancent dans une ultime tentative : envoyer 100 prisonniers non majeurs sur Terre afin d’y tester les conditions de vie. Parmi eux, Clarke, la fille de la conseillère et médecin Abby GriffinBellamy, qui tentera coûte que coûte de protéger sa soeur Octavia, les meilleurs amis Monty et JasperWells, le fils du chancelier Jaha et l’intrépide Finn.

Minée par les dissensions, la communauté des 100 sera souvent ébranlée dans ses choix et ses principes. Devant s’adapter à un monde hostile, ils tenteront de s’organiser pour recréer un semblant de civilisation et, surtout, trouver un moyen de contacter l’Arche pour confirmer que la vie sur Terre, bien que difficile, est à nouveau possible.

Visuelle mais inégale, la série n’en est pas moins très jolie. Les plans dans l’Arche sont sympathique, et bien que les effets spéciaux soient dans l’ensemble pas des plus réussis, le tout fonctionne bien. Le casting peut paraître convenu, mais The 100 surfe sur la vague de séries à la The Walking Dead, en promettant son lot de mort et de cliffhangers. Ne vous attachez pas trop ! Si la réalisation souffre d’un manque de maîtrise évident, le fond l’emporte vraiment sur la forme et j’ai une irrésistible envie d’en savoir plus sur cette Terre dévastée. Le développement sociétal des 100 est également intéressant, même si je trouve que c’est encore très maladroit.

Au moment où j’écris ces lignes, je viens à peine à bout de la première saison, mais celle-ci m’a suffit pour conseiller cette série qui m’aura bien tenu en haleine !

Apoc

J'aime le piment d'espelette.

Laisser un commentaire