[PC/Switch] Gris, âmes sensibles, c’est pour vous.

Dans cette poésie des temps modernes, Gris est une jeune fille optimiste marquée par une douloureuse expérience, égarée dans un monde imaginaire de sa création. Comme un rêve.

Le vidéo-test

La vie, la vraie

Progressant dans cet univers grisâtre, morose et sans âme, elle se rendra compte de sa capacité à réparer quelque chose de perdu, avec l’aide des différents êtres vivants qu’elle y rencontrera. Gris apprendra également à maîtriser certains pouvoirs, fort utiles pour se mesurer aux éléments, et, peu à peu, restaurer la couleur dans un monde au départ si froid.

Gris, une jeune fille fondamentalement optimiste dans un monde qui l’est beaucoup moins.

Une affaire d’émotions

Mélangeant plates-formes et réflexion, le titre des espagnols de Nomada Studio est avant tout une aventure humaine, personnelle, enivrante et attachante. La direction artistique aux partis pris certains est une absolue réussite. L’image, associée à une bande son absolument merveilleuse et de très loin l’une des meilleures que j’ai entendu depuis bien longtemps, contribue à émouvoir. Chaque petite réaction du décors, chaque être vivant croisé, chaque situation est parfaitement mise en scène.

Gris apprendra à utiliser sa robe pour former un cube très lourd et ainsi dégager certains passages.

Pan-pan, boom-boom, ou pas

L’aventure est extrêmement simple et, mis à part quelques énigmes moyennement compliquées, il n’est absolument pas difficile de progresser dans le jeu. De toute façon, ce n’est pas l’objectif.

La beauté à l’état pur…

Une expérience à vivre

Il est difficile d’en dire plus sur cette oeuvre majeure, basée sur le ressenti et l’expérience personnelle. Je ne peux que vous conseiller de l’acquérir sur Steam ou Nintendo Switch.

Et me voilà reparti vers la grisaille de ma vie, en quête de réponse.

Apoc

J'aime le piment d'espelette.

Laisser un commentaire