[Série TV] Fargo

Ceci est une histoire vraie. Les événements relatés ont eu lieu dans le Minnesota, le nord et le sud Dakota, en 2006, 1979 et 2010. A la demande des survivants, les noms ont été changés. Par respect pour les défunts, tous les faits ont été racontés tels qu’ils se sont réellement produits.

 

 

Fargo est une série télévisée américaine d’anthologie policière diffusée sur FX depuis 2014. Créée par Noah Hawley, elle est basée sur le film du même nom sorti en 1996, écrit et réalisé par les frères Joel et Ethan Coen, qui en sont cette fois-ci les producteurs.

Chaque épisode débute par la mention évoquée ci-dessus en clin d’œil à l’œuvre originale. Mention qui a pour seule fonction de tromper le spectateur… vous donnant une idée de la direction que prendra la série. Elle jouera avec vous, se rendant captivante et imprévisible, drôle mais consternante.

Fargo, en plus d’être une petite ville à la frontière des états du Minnesota et du Nord Dakota, nous conte l’histoire d’honnêtes gens vivants dans l’ombre, faisant leur vie et tentant de concrétiser leurs projets. Toutefois, le hasard – ou le destin, selon votre manière d’interpréter la chose – mettra sur leurs chemins des personnages dramatiquement dangereux. Rencontres qui changeront leurs vies bien calmes, moroses et risibles.

 

 

La saison 1, dont les événements ont cours en 2006, évoque la rencontre fortuite entre Lorne Malvo, un tueur à gages, et Lester Nygaard, un habitant persécuté du Minnesota, respectivement interprétés par Billy Bob Thornton et Martin Freeman,  sur fond de cadavres laissés ici et là, dans une ville en émoi dans laquelle l’adjointe au shérif, Molly Solverson (Allison Tolman) essaie d’éclaircir ces mystères.

 

 

La saison 2 se déroule elle en 1979 où, à la suite d’une tuerie dans un restaurant, le destin de plusieurs personnages s’entrecroise. Lou Solverson, (Patrick Wilson), policier et père de Molly, son supérieur et beau-père Hank Larsson, (Ted Danson), Peggy (Kristen Dunst) et Ed Blomquist, (Jesse Plemons), un couple sans histoire, ou encore la famille mafieuse locale des Gerhardt incarneront les principaux personnages de ce cycle.

 

 

La saison 3 prend place en 2010. Je ne l’ai personnellement pas encore visionnée donc je ne me permettrai pas d’en parler. Je dirai simplement que mon émerveillement pour les deux premières saisons m’a poussé à me refaire la saison 2 avant de lancer la dernière dont Ewan McGregor interprète l’un des personnages principaux. 

 

 

Fargo est une petite merveille de l’univers audio-visuel, une pépite écrite avec soin et réalisée avec amour. Son format, des saisons qui se veulent plus ou moins déconnectées les unes des autres bien que le tout se déroule dans le même univers, vous fera ressentir pour chaque saison une réelle impression de globalité. Une œuvre à part entière, considérée comme telle et constituée d’une intrigue, une enquête et une FIN – ce qui mérite d’être souligné étant donné la manière dont sont traitées les fins de séries à l’heure actuelle. Du premier au dernier épisode de la saison, l’histoire est cohérente. Exit les « pseudo-énigmes bouche-trou » servant de remplissage pour atteindre les cinquantes minutes. Le jeu d’acteur – excellent soit dit en passant – rend chaque personnage complexe, humain et attachant. Vous verrez que vous aurez de la sympathie pour chacun d’eux, y compris pour la pire ordure de l’histoire. A l’heure actuelle, les trois premières saisons sont disponibles sur Netflix et la quatrième est prévue pour 2020. 

 

 

N’attendez plus, l’univers de Fargo n’attend plus que vous !

 

 

Laisser un commentaire