[Zik] Hammock – Departure Songs

Déjà tombé sous le charme du groupe, notamment avec le somptueux Raising your voice… Trying to stop an echo, j’ai continué d’explorer la discographie de Hammock en achetant, à prix d’or – merci l’import US – Departure Songs.

Je ne compte pas faire une longue diatribe dans laquelle je vais expliquer piste par piste à quel point je suis amoureux de cet opus. Je vais me contenter d’expliquer, très rapidement, en quoi consiste mon expérience avec ce bijou.

Au départ, c’est la recherche d’une typologie de son, pour animer des ambiances dans des parties de jeu de rôle, qui m’a mené sur la piste de Hammock. Très vite, je tombe sur Frailty (for the dearly departed), dont je l’imagine être la fin de quelque chose. Je l’écoute. La réécoute. Et j’achète l’album.

Alors je me rends compte que non seulement cette piste n’est pas la fin, mais en plus qu’elle n’est qu’un des pilliers. Epaulée par la sublimissime Tape Recorder, enrobée de titres mélangeant douceur tel que Together Alone et violence feutrée comme All is dream and everything is real, cet album complète ma journée. La fatigue que je ressens après être rentré du travail s’estompe pour laisser place à la relaxation, l’espoir, la douceur… Oui, je ne dors pas encore mais j’ai l’impression d’être dans un rêve.

Ainsi, si l’album Raising your voice est le compagnon de mes insomnies, Departure Songs, est celui des soirées un peu trop empreintes de solitude.

Un peu d’écoute et de matos sur leur bandcamp.

Apoc

J'aime le piment d'espelette.

Laisser un commentaire