[PC-PS4-XBONE] The Division, premier avis en doudoune

Le jeu développé par Ubisoft est sorti depuis le 8 mars, voici notre premier retour.

Je l’attendais depuis sa présentation à l’E3 2013, ce jeu. Sans jamais tolérer un seul spoiler ou video teaser quelconque. Depuis le 8 mars, et quelques accrocs liés à son lancement (mais très légers finalement), nous jouons dessus, chacun à son rythme. Si d’un côté, Jiffy a, au moment où j’écris ces lignes, quasiment atteint le niveau maximum, avec BanjaBounce et Preacher nous progressons à un rythme cool, dans un style légèrement roleplay. Comme nous pouvions nous y attendre, la différence de niveau rend le jeu trop compliqué – en défaveur des plus faibles – quand quelqu’un ayant accumulé plus d’expérience est dans le groupe. Soit, heureusement, il y’a de nombreux profils de joueurs chez Altered-Reality !

 

 

Histoire de ne pas trop spoiler et de laisser la découverte de l’univers, je me contenterais de parler de mon ressenti. Dès les premières minutes, la cohérence et le réalisme de ce monde prime. Nous sommes au lendemain d’une apocalypse majeure, sans réelle information de ce qui se passe hors de New-York, et le monde, d’un froid glacial, nous accueille dans la douleur. Très vite, nous trouverons des informations, sous des tonnes de formes, pour apprendre et comprendre ce qu’il s’est passé. Alors soit, des fois l’on sera amené à se demander comment les phares d’une voiture peuvent encore être allumés sans que la batterie soit vide, mais rappelons nous que nous sommes dans un MORPG (Multiplayer Online Role Playing Game).

Cet univers riche, froid et pourtant bien vivant, nous propose une aire de jeu assez grande – à noter que nous avons pris la décision de ne nous déplacer qu’à pieds pour le moment, bien qu’un système de téléportation rapide soit accessible.

 

 

Visuellement, le jeu est sublime. Les effets de lumières, la neige, la tempête de neige même, le froid, les bouches d’égout qui fument… Si la personnalisation des avatars est relativement pauvre, en revanche, il est possible de looter un très grand nombre d’équipement d’ordre esthétique (bonnets, manteaux…) assez rapidement. Plusieurs catégories d’armes sont à disposition, du fusil d’assaut au shotgun, en passant par le pistolet automatique, en parallèle au triptyque classique Heal/Tank/DPS que l’on retrouve souvent dans les jeux du genre.

Le son également est très travaillé, du bruit des tirs aux explosions. A mon goût, comme souvent, la VF est très en retrait rapport à la VO, mais en l’ayant testé sur une partie de soirée, reste quand même très correcte et permettra aux moins anglophones de capter des conversations annexes qu’ils n’auraient peut être pas remarqué dans la langue de Shakespeare. Le gameplay lui se veut relativement traditionnel. A la manette, le joueur aura l’impression de jouer à un énième Third Person Shooter, quand le joueur clavier/souris aura peut être une ou deux adaptations à faire – avec Bounce, nous avons trouvé très étrange le positionnement du bouton de saut sur [CTRL], et de couverture sur [ESPACE].

 

 

Parce qu’il faut bien une petite ombre au tableau, je regrette peut-être que comme d’habitude Ubisoft reprenne la chasse aux points d’XP, succès et autre en récompensant systématiquement chaque trouvaille annexe (documents, videos…). Je pense que l’interêt de ce genre d’univers étant justement de trouver les choses par hasard, et non pas pour maxer une statistique quelconque. Je trouve aussi dommage un léger manque d’âme dans les missions annexes, dont certaines ressemblent énormément à ce que l’on peut voir dans Watch_dogs et dans une moindre mesure dans la série des Assassin’s Creed. Ces défauts, mineurs et qui ne dérangeront peut-être que moi, ne changent cependant absolument rien au kiff général que l’on ressent en lançant le jeu !

A chaud, comme ça, j’ai peu à rajouter sur ce titre, qui promet en tout cas beaucoup, avec déjà 16h de jeu en deux jours pour ma part. En tout cas, il est rare de voir un titre en ligne sortir avec aussi peu de soucis – la majorité des soucis de connexion ont été reglés en moins d’un jour ! – et du coup, je suis content !

 

Les screenshots présentés sur cette page ont été honteusement volés à ERIC PAPE, merci à lui !

Apoc

J'aime le piment d'espelette.

Laisser un commentaire