[Nouvelle] Altered-Reality : L’émergence – Episode 1 : Du mal à respirer.

Basée sur l’univers du JDR éponyme créé il y’a plus d’un an maintenant, la nouvelle Altered-Reality : L’émergence sera diffusée ici au format épisodique, en fonction du temps et de l’envie. Bonne lecture !

Arc premier : L’émergence

Episode 1 : Du mal à respirer.

 La carlingue de Canistrelli semblait fortement endommagée, et l’allure maladive du métal, dont les bruits inquiétants résonnaient dans le vaisseau, était bien suffisante pour s’en rendre compte.

 « On y est dans quelques minutes !, hurla la femme-chat, une représentante de la race des Tal, d’environ un mètre vingt, qui était aux commandes, Eren, contacte Hackworth et préviens les qu’on y arrivera peut-être pas. »

 Eren, un humain, était justement en train de tenter de sauver l’intégrité structurelle de leur engin, dont la récente rencontre avec des pirates peu attentionnés avait laissé quelques traces et rendu son pilotage compliqué. Parmi les différentes avaries, la fuite persistante d’oxygène était probablement la plus ennuyeuse.

« Hackworth Orbital, ici l’équipage de Canistrelli, en rapprochement rapide par le secteur 225. Demandons ouverture du dock le plus proche. Nous avons été touchés par des torpilles à photons et nous avons besoin d’assistance, lança t-il. »

La réception était relativement mauvaise, très certainement parce que les antennes relais du vaisseau avaient été endommagées lors de l’altercation. Cependant, une voix crépitante se fit entendre.

« Ici Hackworth Orbital, nous vous ouvrons en priorité un le dock 18, situé à l’entrée de la station. Selon nos estimations, vous avez besoin de sept minutes pour arriver jusqu’à nous.
– Négatif Hackworth, nous n’avons pas plus de trois minutes d’oxygène, répondit l’humain.
– Trois minutes ? Mais com… »

Avant que le contrôleur n’ait eu le temps de finir, Canistrelli fut brusquement propulsé en avant, faisant une sorte de saut de puce et le rapprochant fortement de la station. Un immense BR sortit alors d’une trappe située à l’arrière du poste de pilotage.

« L’hyperdrive est réparé, ça va le faire, dit laconiquement Kain à ses deux autres compagnons, visiblement autant surpris que leur contact sur la station ».

Un sourire se dessina alors sur le visage de la Tal, qui semblait être le capitaine du navire. Partout, les panneaux de commande clignotaient de rouge et de jaune, signifiant de très gros soucis sur le bâtiment. Mais à mesure que l’entrée du spatioport se rapprochait, les sourires béats des trois membres d’équipage ne laissaient plus de doutes quant à leur sort : ils avaient survécu. Une fois de plus.

 

A suivre : Episode 02 – D’une gate à l’autre.

Apoc

J'aime le piment d'espelette.

Laisser un commentaire