[E3] Oulalalalalalah. Oulalalah.

Bon, l’E3, le plus grand salon du jeu video blabla wikipedia, s’est déroulé sans évènement majeur cette année. Pas d’annonce importante, aucun jeu franchement renversant… Bref, peut mieux faire. Ca me donne comme un sentiment mortuaire. Le jeu video est mort.
Bien entendu, cette intro est une grosse connerie.

Cette année, comme les précédentes, je me fous en conférence audio avec des potes pour regarder les shows, principalement, de Microsoft et de Sony, histoire de, tranquillement, regarder la mort des consoles de jeux-video. Bon, je suis un vrai connard, parce que pour le coup, je les ai toutes, les consoles de la génération actuelle.

On commence donc par Microsoft, qui, il faut l’admettre, surprend très vite son monde avec l’excellente nouvelle – bien qu’en demi-teinte à mon goût – de la retrocompatibilité, vous savez, le truc qui permet que les 412 jeux achetés sur la console précédente marchent sur la nouvelle. Bien que de voir Mass Effect tourner sur la One me fasse grandement plaisir, j’écarquille un peu les yeux en me demandant par quel miracle technique cela est rendu possible. Très vite, on apprendra que les jeux compatibles seront limités à 100 dans un premier temps (honorable, c’est mieux que 0) et qu’il suffira de mettre la galette dans la console pour obtenir la version téléchargeable compatible Xbox One. Allez, vu le pas de géant fait pour contenter les joueurs, et non plus le mec qui veut se servir de sa console comme d’une set top box, je signe.

Et justement, je dis joueurs, donc parlons de jeux. Dans une période où « exclusif » n’a plus vraiment de sens, ce qu’on voit chez la firme à Billou fait assez plaisir. Pour la jouer perso, voici les jeux qui m’ont un peu excité :

Halo 5: Guardians, que je vais faire en coop avec mon poto Eaven, après nous être refait tous les autres
Forza Motorsports 6, vroooooom
ReCore, mon coup de coeur premier sur cette conf’.
Fallout 4, parce que.
Rise of the Tomb Raider, parce que 2.
The Division
, qui semble tristement avoir subi un downgrade graphique, mais bon…
Sea of Thieves
, si la patte graphique peut laisser sceptique, ce que j’ai vu en multi me chauffe beaucoup !
Gears of War 4
, mon second coup de coeur de la conf, je m’y attendais pas du tout, et une sacrée claque visuelle.

On peut aussi voir des trucs qui me chauffent moins perso, mais Dark Souls 3 semble plaire aux copains, sans non plus qu’ils aient montré trop d’excitation.

Côté technique, la présentation de l’Hololens avec Minecraft m’a bien surpris. C’était vraiment très cool !

Bon, voilà fini les conneries, parlons de la somptueuse, que dis-je, magnifique, conférence Sony.

Tout commence en un cassage de machoire avec l’arlésienne le tant attendu The Last Guardian. Oui, le jeu existe ! Oui, Ueda est en charge, oui, c’est sur PS4 ! Et bordel… Ca donne envie !
Ensuite, on peut lire que le truc qui va suivre c’est du Guerilla Games. Avec les copains, réaction immédiate : « Ok, un nouveau Killzone« . Et puis ça commence. Et là on nous présente Horizon, un jeu où y’a un univers magnifique, et une nana qui se cache dans les fougères pour chasser un dino-robot merveilleusement animé. Cassage de bouche. Plus gros coup de coeur nouveauté de la convention.

Ca continue, Hitman, bon ok… Street Fighter V, je vois Lesta et Lock qui trépignent. Vient le tour de No Man’s Sky, que tous mes cercles de potes regardent d’assez prêt. Ca en jette un max ! Le need. Définitivement. Dreams, espèce d’ovni où l’on dessine des trucs, j’ai pas super bien compris le concept, mais c’est charmant. Extension de Destiny, qui met les trois copains en ébullition.

Et là arrive le moment cassage de bouche. Ce moment que tous les gamers des années 90 attendent (ou redoutent, mais ça c’est parce que c’est des cons). Le moment de l’annonce de deux jeux qui vont nous faire passer par tous les états imaginables. Surtout le premier d’ailleurs. Le jeu qui a révélé le RPG aux français. Je parle évidemment de…

Screen Shot 2015-06-17 at 17.36.02

 

FINAL FANTASY VII REMAKE !!!!!!!!

Car oui, même si on a tous un peu peur que le jeu soit abîmé par l’orientation jpop de la saga, que le tournant FFXII/FFXIII nous a habitué à un autre style pour la saga mythique, l’espoir et la joie sont supérieurs à toutes les autres émotions que j’ai pu ressentir. On a hurlé, on a pleuré, sincèrement, c’est notre folie. Et oui, plus que jamais, je signe et je suis heureux de jouer sur consoles.

L’autre jeu, c’est évidemment Shenmue III, qui via un programme kickstarter a en une demi journée atteint son objectif et sera donc bien développé ! Vivement !

On aurait pu penser que la conférence était finie après ça, et bien non. Le photoréalisme et le fanboyisme lié à la saga aidant, j’admet que malgré mes grosses craintes quant à ce titre, j’ai été emballé par Star Wars: Battlefront. C’est simple, on a eu l’impression d’avoir affaire à un film live.
Je me moque des Call of Duty et consors, mais la démo gameplay du nouveau Uncharted 4, bien que le premiet run a souffert d’un drôle de soucis technique, nous a fendu la gueule. C’est beau, super bien animé et comme Lesta le faisait remarquer, les mouvements de Nathan semblent très réels !

Ainsi se fini la conférence la plus folle de l’histoire de l’E3. Je n’ai jamais vu ça de ma vie, ni mes potes d’ailleurs. C’est heureux de voir que le jeu video sur console de surcroix est putain de bien en vie. D’ailleurs, vive la vie.
Je vous laisse sur ce avec le trailer de l’amour.

Apoc

J'aime le piment d'espelette.

%d blogueurs aiment cette page :